Le turf, c’est quoi?

Le turf, c’est quoi?

définition : ensemble des activités qui se rapportent aux courses de chevaux (élevage, entraînement, paris, etc.)

en gros, c’est tout ce qui se rapporte au sport hippique et les paris.

on peut diviser les courses de chevaux en 2 types :

  • le trot : le cheval doit parcourir une distance imposée tout en restant au trot. il lui est interdit de galoper, ce type de course demande une certaine discipline du cheval. Le jockey est toujours monté sur un char tiré par le cheval pendant les courses de trot.

 

  • le galop : pendant cette course, le cheval doit courir vite. une allure naturelle pour le cheval plus que le trot. Par exemple, le galop est pratiqué pour les épreuves d’obstacles.

Il y a aussi deux formes de discipline dans les courses:

  • l’obstacle : la piste est longue et jonchée d’obstacles comme des haies, de petits bassin d’eau, etc. Cette course se fait uniquement au galop. Les plus connues sont la course de haies et le Steeple-Chase (course d’obstacles parcourue sur une distance de 4400 kilomètres).

 

  • le plat : la course se fait sur 1 à 4 kilomètres. Le cheval arrivé en premier sur la ligne d’arrivée remporte la course. elle peut se faire au trot ou au galop. C’est le type de course hippique le plus populaire.

il faut noter que chaque type de course possède ses propres particularités. Par exemple une course peut être basée sur le principe du handicape (le cheval favori qui termine premier est alors handicapé) cela rend la course plus serrée. Il est donc nécessaire d’étudier chaque course de façon distincte pour les paris.

COMMENT FAIRE POUR PARIER ?

pour parier sur une course hippique on peut faire de deux manières:

  • acheter le journal du jour, étudier la ou les courses du jour qui vous intéresse, se rendre dans un bar PMU, faire son papier et le déposer. Les bars PMU ont souvent à disposition une télé pour pouvoir suivre les courses en direct.
  • par internet : aller sur une plateforme de paris en ligne comme PMU.fr, ZEturf, etc. ouvrir un compte en ligne, y déposer de l’argent et commencer les paris. Le petit plus de cette méthode est la possibilité de toucher un bonus lors de ses premiers paris.

On peut diviser les paris en 3 types :

  • le Tiercé : il consiste à parier sur les 3 premiers chevaux qui passent la ligne d’arrivée (dans l’ordre ou dans le désordre). c’est le pari le plus ancien qui fut longtemps très populaire. Sa mise de base est de 50 centimes d’euros.

 

  • le Quarté : cette fois ce n’est pas les 3 premiers chevaux qu’il faut deviner, mais les 4 premiers. Si en plus ils arrivent dans le bon ordre, il y a plus d’argent à la clef.

  • le Quinté : le plus récent et désormais le plus populaire des paris de courses hippiques. il faut ici deviner qui seront les 5 premiers à passer la ligne d’arrivée. Il existe des variantes de ce types de pari comme le Numéro plus (on tire un numéro entre 1 et 3000 au hasard pour avoir la chance de multiplier ses gains par dix) ou le Pick 5 (deviner l’arrivée des 5 premiers chevaux dans le désordre).

LES BASES DU QUINTE

introduction : depuis son appariation en 1989, il a très vite évincé le Tiercé pour devenir aujourd’hui le pari préféré des français. Pari Mutuel Urbain (PMU)  fut modernisé en 1987 et a donc pu élaborer des paris autre que le Tiercé, comme le Quarté et le Quinté.

base : Alors que dans le Tiercé il faut trouver les 3 premiers chevaux qui passent la ligne d’arrivée en premier, avec le Quinté il faut trouver les 5 premiers chevaux qui passent la ligne d’arrivée.

Il existe un large choix de combinaisons possible avec le Quinté en terme de pari mais aussi (et surtout) de gains.

les variantes du Quinté :

  • le Quinté et Quinté+ : La mise de base est de 2 euros. Il faut deviner les 5 chevaux qui franchiront la ligne d’arrivée en premier, mais il existe plusieurs combinaisons possibles :

-le Quinté dans l’ordre, dans le désordre, le bonus 4 (trouver les 4 premiers chevaux  peut importe l’ordre), le bonus 3, le bonus 4 sur 5 (trouver 4 des 5 premiers chevaux peut importe l’ordre).

-le Quinté avec le numéro Plus:  Lorsque le joueur va faire son pari auprès de l’opérateur de jeu                soit en ligne, ou dans  un bar PMU, le PMU va ensuite lui attribuer un numéro supplémentaire,               appelé « Numéro Plus ». Il s’agit d’un chiffre (allant de 1 à 3000) associé      automatiquement et     aléatoirement au cinq numéros indiqués initialement par le parieur. Le gagnant remportant le      Quinté+ Numéro Plus a la possibilité de remporter les rapports (gains) du Quinté ainsi que la      tirelire. La Tirelire est une cagnotte d’un million d’euros pouvant être alimentée chaque jour. Elle              augmente tous les jours  lorsqu’elle n’est pas remportée la veille. La Tirelire peut être versée au                 gagnant du Quinté+ si son numéro Plus est tiré au sort.

  • le e-quinté propose trois rapports : le Quinté dans l’ordre, le désordre et le Bonus 4. Avec le e-quinté, le numéro Plus est compris entre 1 et 100 et la e-Tirelire est un montant minimum de 50 000 euros.

Commentaires de facebook